Paysagiste-conseil de l'État

Qui sont les paysagistes-conseils de l'État ?

Un travail d’interface et de partenariat

Le paysagiste-conseil de l'État agit en concertation avec l'ensemble des services déconcentrés de l'État (DDT, DREAL) et indirectement les communes, les agglomérations, les départements. Il participe à la mise en place locale des politiques nationales en matière d'aménagement et d'urbanisme. Pédagogue des enjeux de paysages des territoires, il se situe à l'interface des problématiques des élus, des professionnels de l'aménagement, de l'État et des populations. Développer une pédagogie autour du paysage et sensibiliser les acteurs de l'aménagement aux enjeux territoriaux est au cœur des missions que l'État a assigné aux paysagistes-conseils. Les services de l'État sont les premiers bénéficiaires de ce travail de sensibilisation qui trouve tout son intérêt quand les DDT ou les DREAL interviennent comme maître d'ouvrage, conseil, conducteur d'opérations pour le compte des collectivités territoriales ou sont mises à disposition dans le cadre de la décentralisation. Le travail des paysagistes-conseils permet d'introduire les démarches spécifiques de l'approche paysagère et de faire choisir les méthodologies les plus adaptées pour parvenir à la meilleure prise en compte possible des paysages dans les projets d'aménagement. La sensibilisation au paysage et à ses méthodes s'adresse également à l'ensemble des acteurs de l'aménagement (élus, professionnels...) et s'exerce à tout moment, sous toutes les formes et sur tous les dossiers.

Cette mission implique l'intervention des paysagistes-conseils de l'État le plus en amont possible de tous les projets qui leur sont soumis. C'est une des conditions pour que la prise de conscience de la valeur des paysages soit réellement effective quels que soient les dossiers : planification, gestion des espaces urbains, lotissements, déviations, zones de développement économique, entrées de villes, évolution des centres anciens, gestion des territoires ruraux, carrières, éoliennes ...

Quelles sont leurs missions ?

Un large champ d’interventions

Application des lois paysage dans les dossiers d'urbanisme

Politique de renouvellement urbain et mise en œuvre de la politique de la ville

Portage de la Convention européenne du paysage

Connaissance des territoires

Développement durable

Aménagement intercommunal

Projets d'infrastructures et d'ouvrages d'art

Projets d'implantation d'éoliennes

Lotissements

Carrières

(…)

Ces dernières années, le recentrage de l'activité des DDT dans le champ de l'aménagement et de l'urbanisme a rendu l'apport des paysagistes-conseils plus important encore pour les services déconcentrés. Aussi, leur savoir-faire et leur expérience développés depuis dix ans ont pu être diffusés plus largement au sein des services de l'État et des collectivités territoriales.

Dans ce contexte, la présence de paysagistes-conseils dans les services déconcentrés de tous les ministères participant à la politique du paysage devrait être encouragée.

Depuis 2009, la réorganisation des services déconcentrés de l'état a produit de nombreux changements dans l'exercice des missions des paysagistes-conseils, changements qui ont été l'occasion pour ces derniers de montrer comment la notion de paysage est au cœur de tout fondement d’un projet de développement durable.

La fusion au niveau départemental des DDE et DDAF en DDEA puis DDT, permet aux paysagistes-conseils un rôle plus important sur la mise en compatibilité des PLU et SCOT et à proximité des collectivités.

La fusion au niveau régional des DIREN, DRIRE et DRE en DREAL, apporte un élargissement des missions pour la prise en compte du paysage dans les planifications au niveau régional, en lien avec l'écologie, l'énergie, les mobilités et l'aménagement du territoire. 
 

Quelques chiffres repères

1993 : premiers paysagistes-conseils au niveau départemental (DDE)

27 juin 1996 : circulaire instituant la fonction et les missions des paysagistes-conseils de l'État

2002 : premiers paysagistes-conseils au niveau régional (DIREN)

En 2011,  
Il est établi 4 postes de paysagistes-conseils dans les services centraux des ministères (ministère en charge de l'environnement et ministère de la culture), 
40 postes de paysagistes-conseils en DREAL,
et 99 postes de paysagistes-conseils en DDT. 
122 paysagistes-conseils sont en activité et 2 paysagistes-conseils sont en disponibilité. 

En 2017, 
138 paysagistes-conseils sont en activité, 
avec 3 paysagistes-conseils affectés dans les services centraux des ministères (ministère en charge de l'environnement et ministère de la culture), 
38 affectés en DREAL/DRIEE/DEAL,
et 97 affectés en DDT. 
5 paysagistes-conseils sont en disponibilité
et 8 en attente d'affectation. 
Pour la première fois quelques ACE sont affectés en DREAL.